Le Mariage pour tous
un site à plusieurs mains, homo et hétérosexuelles, pour lutter contre les peurs et les fantasmes sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe

Les faits pour le thème :

PACS

  • N’y-a-il pas d’autres alternatives au mariage pour les couples de gays et de lesbiennes ?

    Non. Contrairement au mariage, le Pacs ne prévoit pas la protection du ou de la partenaire survivant-e en cas de décès (pensions de reversion, droits de succession). Il ne prévoit pas non plus les droits extra-patrimoniaux liés à la famille, comme le port du nom de son ou de sa partenaire, ou les liens de parentalité et droits de filiation. En conclusion, le couple marié est mieux protégé par la loi que le couple pacsé.
    Par ailleurs, seul le mariage aujourd’hui représente l’engagement public de communauté de vie.
    Enfin, il importe également aux couples homosexuels, comme pour tout autre couple, (...)

  • « Cela mettrait en danger notre civilisation »

    Cet argument à déjà été utilisé il y a treize ans, lors du vote du Pacs. À l’époque, les opposants prédisaient également les pires catastrophes. (regarder ici à partir de 12"55)
    Pourtant, plus de dix ans après le vote de la loi, non seulement le Pacs s’est installé dans les mentalités, mais les mêmes qui luttaient contre le Pacs le soutiennent aujourd’hui, voire veulent le développer, et l’utilisent maintenant comme excuse pour combattre le mariage pour tous.

  • « On créerait une inégalité entre les enfants ! »

    55% des enfants naissent hors mariage en France : le mariage n’est donc plus aujourd’hui l’unique cadre de la filiation, pas plus qu’il ne constitue le modèle familial unique.
    Par ailleurs, plusieurs dizaines de milliers d’enfants (l’APGL les estime à 250.000) sont aujourd’hui élevés par des parents de même sexe, qu’il s’agisse d’enfants que l’un des partenaires a eus d’une précédente union hétérosexuelle, ou d’enfants adoptés par l’un des membres du couple, alors que le PACS s’avère insuffisamment protecteur, particulièrement s’agissant de l’éducation des enfants. L’exigence de protection des droits de (...)

  • « Il faudrait une union civile »

    Selon certains, il faudrait une "union civile" célébrée en préfecture ou en mairie pour les seuls homosexuels, qui règlerait tous les défauts du PACS.
    C’est oublier un peu vite que la Constitution française ne permet pas de faire une loi pour le seul bénéfice d’un groupe d’individus (raison pour laquelle le PACS n’est pas réservé aux seuls homosexuels).
    Et c’est oublier aussi tout ce que le mariage peut représenter en terme de symbole et qu’une union civile, ou un PACS amélioré, ne règlerait pas.
    Ou alors il s’agit de faire une union civile pour homosexuels et hétérosexuels, avec les mêmes droits et mêmes (...)

  • « Il ne faudrait pas toucher au Code civil ! »

    L’un des arguments contre le mariage pour tous les couples homosexuels est qu’il ne faudrait pas toucher au Code civil.
    Rappelons d’abord que celui-ci, promulgué par Napoléon, n’a cessé d’évoluer depuis. Il n’est pas figé, bien au contraire, et les principales modifications depuis 1804 portent justement sur le droit de la famille !
    S’il ne fallait pas toucher au Code civil :
    la famille aurait toujours pour seul chef le père
    lors de son mariage, la femme serait encore considérée comme mineure
    les femmes devraient encore obéissance à leur mari
    les femmes mariées auraient une capacité juridique (...)

Ce site a été actif entre novembre 2012 et mai 2013, pendant les débats sur la loi concernant l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe.
 
Il est, et restera, à disposition de ceux qui le souhaitent pour garder en mémoire les peurs, contre-vérités et attaques de ceux qui y étaient opposés.

Deuxième édition pour Marions-les ! ,le livre gratuit à avoir toujours sur soi, pour ne plus se laisser impressionner par contre-vérités et approximations.


Partager :

Anonymes, ils s’engagent !

|