Le Mariage pour tous
un site à plusieurs mains, homo et hétérosexuelles, pour lutter contre les peurs et les fantasmes sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe

> Actualités > Edito

samedi 15 décembre 2012

[Edito] Mariage pour tous : c’est une part de notre Humanité qui est en jeu.


Rappel : le 27 janvier, pour dire non aux fantasmes et aux peurs, OUI à l’égalité


Depuis plusieurs semaines maintenant, le débat fait rage, c’est peu de le dire. Il enflamme l’espace public, à coup d’anathèmes et trop souvent de contre-vérités.

Les arguments sont connus, ressassés depuis le débat sur le Pacs, par ceux-là même qui le combattaient à l’époque mais aujourd’hui le revendiquent : fin de la civilisation, disparition de notre société, destruction de la famille. On nous promet un monde asexué, la fin de l’hétérosexualité, une génération de déséquilibrés. On nous assène des contre-vérités, sur l’anti-constitutionnalité d’un texte que personne n’a lu, ou la disparition des mots "père" et "mère" de notre vocabulaire.

Nous avons entendu les mêmes peurs et les mêmes fantasmes déjà évoqués en 1945 pour le droit de vote des femmes ; puis pour leur droit à la contraception ; et l’IVG ; et le Pacs.

Nous les avons démontés, sur la base de faits.

Nous avons lu les expertises de psychologues et psychiatres, de sociologues, d’anthropologues, d’experts en tout genre qui, dans leur immense majorité, ont pris position en faveur de l’égalité de tous devant le mariage civil ; nous avons laissé parler les familles, et les enfants, aujourd’hui adolescents ou adultes, de ces couples homosexuels encore méconnus par la loi ; nous avons entendu, aussi, ces chrétiens - souvent minoritaires certes - nous expliquer qu’ils ne voyaient pas d’opposition entre l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe, et leur foi.

Mais la question n’est pas là. Ce projet de loi n’est pas une discussion philosophique sur des conceptions déconnectées de toute réalité.

Non, il s’agit d’un débat autour des homosexuels. Pas de leur sexualité, qui n’a rien à voir dans le débat, et rien à faire en dehors de la chambre à coucher de chacun. Il s’agit de qui ils sont, de cette part importante de leur identité, qui fait d’eux, dans notre société si diverse, des personnes différentes.

Ni meilleures, ni pires, justes différentes.

Il s’agit de savoir si eux, homosexuels, sont capables de prendre l’engagement solennel de fidélité, de communauté de vie, d’assistance et de soutien qu’exige le mariage civil.

Il s’agit de savoir si eux, homosexuels, comme tous les autres, ni mieux ni moins bien, sont capables d’élever un enfant, lui transmettre des valeurs, des repères, de l’amour, et faire de lui un adulte qui pourra, demain, se lancer seul dans la société et, à son tour, fonder peut être une famille.

Voilà la seule question, fondamentale : bien que différents, en sont-ils capables ?

Le 27 janvier, à Paris, malgré le froid et la pluie, nous allons dire oui. Simplement, et totalement oui. Fortement, irrévocablement oui.
Car c’est le long cheminement de l’Histoire qui veut que nous apprenions à ne plus avoir peur de ce qui est différent de nous, et à le respecter.
Et c’est ce qui fait toute notre Humanité.

Henri de Vogüé,
Laure Ligaudan,
Yann Pluchino
Emmanuelle Perrin,
à l’initiative de http://lemariagepourtous.info

avec Charles Myara, chef d’entreprise ; Bernard Roman, député ; Jean Luc Romero, Pdt Elus locaux contre le sida ; Eric Walter, SG Hadopi ; Sylvaine Séré de Rivières, Directrice adj de la communication dans l’associatif ; …

Ce site a été actif entre novembre 2012 et mai 2013, pendant les débats sur la loi concernant l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe.
 
Il est, et restera, à disposition de ceux qui le souhaitent pour garder en mémoire les peurs, contre-vérités et attaques de ceux qui y étaient opposés.

Deuxième édition pour Marions-les ! ,le livre gratuit à avoir toujours sur soi, pour ne plus se laisser impressionner par contre-vérités et approximations.


Partager :