Le Mariage pour tous
un site à plusieurs mains, homo et hétérosexuelles, pour lutter contre les peurs et les fantasmes sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe

> Les faits > Société, civilisation & anthropologie

« On voudrait effacer de notre droit l’altérité entre hommes 
et femmes pour la remplacer par la théorie du genre »

samedi 5 janvier 2013

Le "mariage homo" focalise toutes les attentions, mais dans ce projet 
de loi, il n’est que la partie émergée de l’iceberg. Ce projet de 
loi se proposerait de transformer en profondeur notre façon de vivre 
ensemble en essayant d’effacer de notre droit l’altérité entre hommes 
et femmes pour la remplacer par la théorie du genre
[La Vie] Georgina Dufoix contre le "mariage pour tous"

Il n’y a pas de grand complot secret, ou partie immergée de l’iceberg. Mais au delà de cette grande peur fantasmée, il y a une réelle confusion sur la théorie du genre.

La théorie du genre n’existe pas. C’est la traduction littérale de l’anglais gender theory, qu’il faut traduire comme étude sur les genres. C’est une science sociale.

De manière générale, les études de genre propose une démarche de réflexion sur les identités sexuées et sexuelles, répertorie ce qui définit le masculin et le féminin dans différents lieux et à différentes époques et s’interroge sur la manière dont les normes se reproduisent jusqu’au point de paraître naturelles.

Il y a quelques dizaines d’années, les hommes (les vrais) étaient forts. Ils protégeaient leur famille, et leur femme (qui devait leur être soumise, et obéissante).
Les femmes étaient douces, obéissantes et maternelles.
A chacun son rôle, donc : A l’homme, faire des affaires, de la politique. A la femme, faire des enfants, et les élever.

Ce sont les études sur le genre, et sa construction sociale, qui ont amené l’idée que les hommes pouvaient également avoir un instinct paternel, et qu’eux également pouvaient materner les enfants. Grâce à ces études, il est considéré comme normal qu’un père s’occupe de ses enfants, leur change les couches, donne le biberon, joue avec eux, bref, participe totalement à son éducation.

De la même manière, il a été établi que les mères n’étaient pas que des femmes aux foyer, et qu’elles étaient tout autant capable de travailler, diriger, faire de la politique, bref, participer à la vie de la cité.

C’est grâce à ces études sur le genre que Mme Dufoix a pu faire de la politique, et même être ministre.

A lire ailleurs :
Les gender studies sur wikipedia
La théorie du genre n’existe pas

Ce site a été actif entre novembre 2012 et mai 2013, pendant les débats sur la loi concernant l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe.
 
Il est, et restera, à disposition de ceux qui le souhaitent pour garder en mémoire les peurs, contre-vérités et attaques de ceux qui y étaient opposés.

Deuxième édition pour Marions-les ! ,le livre gratuit à avoir toujours sur soi, pour ne plus se laisser impressionner par contre-vérités et approximations.


Partager :

|